Participe à notre atelier en ligne gratuit du 26 mars au 1er Ramadan إِنْ شَاءَ ٱللَّٰهُ

  

Tu as accompli une prière mais au fond tu n’as peut-être pas prié…

Abou Houreira (رضي الله عنه) rapporte: Un homme entra dans la mosquée puis se mit à prier alors que le Messager d’Allah (ﷺ) était assis quelque part dans la mosquée. Ensuite (après avoir terminé la prière), l’homme alla saluer le Prophète (ﷺ). Le Prophète (ﷺ) lui dit: « Retourne et prie ! car certes, tu n’as pas prié. L’homme retourna et pria, puis revint saluer le Prophète ﷺ. Le Prophète (ﷺ) après avoir rendu les salutations lui dit: « Retourne et prie ! car certes, tu n’as pas prié » 

Selon cette narration, cet homme n’a pas répondu au prophète ﷺ lorsqu’il lui dit retourne et prie car certes tu n’as pas prié il a simplement suivi la consigne. Il est retourné et a prié de nouveau. Mais à chaque fois qu’il revenait au Prophète ﷺ ce dernier lui répétait la même chose : ارْجِعْ فَصَلِّ، فَإِنَّكَ لَمْ تُصَلِّ  « Retourne et prie ! car certes, tu n’as pas prié » Puis cet homme finit par dire « Apprends-moi » Car il ne savait tout simplement pas ce qu’il faisait de mal. N’a-t-il pas suivi l’ordre du prophète ﷺ? Bien sur que si mais en réalité la manière dont il priait est tout simplement ce qu’il savait faire de mieux. Il n’était pas conscient de ce qui manquait à sa prière pour que le Prophète ﷺ puisse faire une déclaration aussi catégorique :  « Retourne et prie ! car certes, tu n’as pas prié » Xe qui est remarquable dans cette déclaration du prophète ﷺ c’est qu’il n’a pas dit : « Ta prière n’était pas assez bonne” ou « Ta prière est déficiente”.

Il a simplement dit, comme si de rien n’était, “certes, tu n’as pas prié” L’une des principales leçons que nous tirons de cette histoire est que se présenter physiquement et faire les gestes de la prière ne suffit tout simplement pas.

La prière n’implique pas seulement d’être à l’heure (même s’il s’agit en effet d’une condition de validité; mais cela implique d’être là avec un certain niveau de qualité et de présence, de concentration de khusu’.

Mais force est de constater que ce n’est pas le cas de notre prière. Nous savons pourtant que la Salat est la première obligation du croyant. Nous savons également que la prière est la première chose sur laquelle nous serons interrogé au Jour du Jugement. Nous savons aussi que si notre Salat est correctement établies dans nos vies, tout le reste de nos vies sera de même correctement établi. Mais a contrario si celle-ci est déficiente, alors nous aurons échoué et perdu.

C’est pourquoi je fais cette vidéo afin de partager avec toi deux importants conseils pour augmenter la qualité de ta prière bi idni Allah et ton implication au cours de celle-ci afin que tu ne te retrouves pas comme cet homme qui a accompli mais qui n’a finalement pas prié.

Le détail du programme de ton atelier


  

Sème le bien autour de toi…